Luc MERANDON

merandonLuc Merandon est né dans les années cinquante, il est marié, il a 5 enfants. Pendant longtemps, il trompa le temps en écrivant des chansonnettes et des histoires pour ses enfants, des nouvelles et de temps en temps, les soirs de blues, quelques poèmes. Et puis un jour la tuile ; l’une de ses filles tombe gravement malade. Leucémie Myéloïde aiguë. C’est grave, très grave, 4 ans d’angoisse entre chimio, rayons et rémission. Elle le quitte le 4 mars 2003, elle s’appelle Aurélie, elle a 21 ans. L’inimaginable devient insupportable… Trois ans de brouillard plus tard, c’est la dépression, le trou noir, la nuit, la mort, Luc Merandon veut en finir ! Il se retrouve alors chez lui, complètement inutile. Deux ans à ronger son frein…. 1er Janvier 2009, à l’heure des grandes résolutions, il travaille sur une ancienne nouvelle inachevée, objectif : la transformer en un roman « tenant la route », comme on dit. Mission réussie, Les portes de Nazca, son premier roman est publié en décembre 2010. Il est allé au bout et il en est plutôt fier. D’ailleurs Nietzsche dit avec raison « Vivre de telle sorte qu’il te faille désirer revivre, c’est là ton devoir ».

Le site de Luc Mérandon ici 

Que peut relier un vieil immigré new-yorkais, une jeune chef de rang d’un grand restaurant, un résistant louche, un pêcheur de homards acadien…. et tant d’autres ? Les grandes personnes pleurent aussi, c’est un voyage au coeur de l’intimité de personnages cabossés par la vie, chacun ayant connu, au cours de leur existence à l’instar de l’auteur, un épisode dramatique, bouleversant. À travers ce recueil de courtes nouvelles, d’une sensiblerie à fleur de peau, le lecteur se prendra d’affection pour tous ces « héros » bien ordinaires, jusqu’à vivre dans sa chair, leurs histoires personnelles. Attention : émotion garantie.

merandonlivre

Publicités
Cet article a été publié dans Auteurs Littérature générale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.